FASTE JOURNEE - 06/11/2008

Publié le par matthias

Je pense que je n'ai toujours pas trouvĂ© le bon rythme carioca ( sauf peut-ĂŞtre celui de mes voisins du 3ème âge qui font leur marche forcĂ©e en baskets flashy tous les matins aux premières heures le long des plages )  : cela fait maintenant plusieurs jours que je continu Ă  me rĂ©veiller vers 4-6H du mat et ainsi,   dès le dĂ©but de la soirĂ©e je m'Ă©croule sur mon lit : vivement que François et Nath arrivent pour que je puisse m' accrocher  Ă  un rythme plus festif !

 

Le 6 novembre c'Ă©tait un peu la journĂ©e des premières fois de mes immanquables Ă  Rio : mes premiers pas dans mes nouvelles Havaianas, mon premier jogging le long d'Ipanema, premier ( sans doute dernier)  arpentage des  4,5 km de Copacabana ( cĂ´tĂ© Avenida Atlantica puis au retour cĂ´tĂ© plage ). Ce quartier m'a paru beaucoup moins agrĂ©able que celui d'Ipanema : plus « construit Â» et moins vert , bcp d'immeubles style 50-60's pas moches du tout en façade mer – un peu moins classes Ă  l'intĂ©rieur des rues avec cette ambiance de ville tropicale qui a explosĂ© architecturalement il y 60 ans et dont la moiteur fait que l'on a impression que les immeubles transpirent , comme Ă  Hong Kong - , mais un peu dĂ©passĂ©s quand mĂŞme,  et surtout un sentiment d'un lieu hyper-touristique avec des dizaines d' hĂ´tels en enfilades tout le long de l'avenue et ses cohortes de vendeurs de tous poils, procurant quand mĂŞme  Ă  la plage une belle activitĂ©  . Mais en dĂ©faveur de Copacabana, la mer est souvent polluĂ©e par endroit ( couleur et mousse rouilles ou verdâsses …) ce qui n'est pas «  visiblement Â» le cas Ă  Arpaodor ou Ipanema oĂą j'habite .

 

Sinon partout le sable est magnifique : il est tellement fin qu'il crisse sous les pieds nus , et il est d'une blancheur irréelle , surtout en contraste avec les énormes et sombres masses orageuses qui semblent se créer chaque jour en fin de journée .

 

Et puis sur la plage de Leme j'ai pu faire la causette pour la première fois , grâce Ă  mon rudiment de brĂ©silien et un peu d'anglais,  avec de  sympathiques brĂ©siliennes en strings et micro-hauts ( parce que jusqu'ici avec mes horaires de pĂ©père j'avais pu juste baraguiner deux mots avec les caissières du mini-market …) : Talitha et ses 4 copines paulistanas ( elles avaient toutes  des prĂ©noms de bimbos de chez Ardisson  et surtout encore moins de tissus sur elles que celles des susdites Ă©missions ... ). Très  drĂ´les et avenantes , elles occupent un appart Ă  Leme pour 2 mois et leurs activitĂ©s semblent tourner autour de : peaufiner son bronzage ( apparemment la marque de bretelles sur les Ă©paules est un must ( ?!?), et d'ailleurs pas de solution Ă  ce pb fondamental , le top-less n'Ă©tant pas du tout usitĂ© car rappelant l'esclavage des femmes il y a plus de 100 ans ), grignoter toute la journĂ©e , dragouiller tout ce qui passe Ă  portĂ©e de voix , boire divers breuvages ( jus de coco, bière , cocktail coco, ….). On s'est Ă©changĂ© nos mails et pris quelques photos rigolotes , mais que vous ne pourrez pas les voir pour l'instant , de mĂŞme que toutes mes photos du jour , moins glamourous,  avec Obama en couverture de tous les journeaux  et l'orage sur Copacabana, car pour une sombre histoire technologique de pauvre petit occidental que je suis , je n'ai pas le bon câble et l'enregistrement s'est fait sur la mĂ©moire de l'appareil . Le bon est dans ma cave ...

 

Et demain , le 7 , CloĂ© et Pierre se marient Ă  Las Vegas avec webcam  ao vivo Ă  17 H , heure locale!!!! Autre grand Ă©vènement historique des USA  , d'une ampleur sismique presque comparable Ă  celui du 4 novembre dernier .

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Suis d'accord. J'adorais l'histoire et tu t es arreté avant les photos. C scandaleux
RĂ©pondre
A
Salut Mathias !!<br /> Un peu foireuse ton histoire de cable Ă  la cave pour ne pas nous montrer les photos de Talitha et ses copines...
RĂ©pondre