L´ILE DU MIEL - 06/12/2008

Publié le par matthias


Ilha do mel : alléchant programme .

En plus de son nom évocateur , j'ai été attiré pour la destination à la fois par le fait que l'on peut faire le tour de l'Ile à pied ( j'avais acheté en son temps un numéro spécial du magazine Ulysse titrant sur ce genre de lieux de par le Monde , et les articles m'avaient laissé un bon souvenir dans le genre « truc à faire pour plus tard », et justement aujourd'hui nous sommes plus tard ), et par son classement Unesco pour sa forêt primaire atlantique ( la Mata Atlantica).

Pour y arriver,  je prends un train touristique  au départ de Curitiba qui serpente pendant 3 heures entre les collines forestières  en direction de la mer , vers Morretes puis Paranagua : bien joyeux le petit train avec ses touristes brésiliens dans la force de l'âge toujours prêts à plaisanter entre eux ou avec le guide.

Le petit bateau de bois qui rejoint l'Ile en quelques heures est plein d'insulaires chargés de multiples cartons d'approvisionnement qu'une armée de porte-bagagistes attend à l'arrivée .

L'Auberge de Jeunesse se révèlent encore une fois idéalement située . Directement les pieds dans l'eau , sable immaculé, partie de foot de plage entre rastas men , une certaine image nonchalante du paradis , quoi !,


  







 













Pas grand monde à l'Auberge .  J'y fais quand même la connaissance d'un allemand , d'un type de Manchester que je ne comprend jamais avant que sa copine brésilienne ne me répète en anglais ce qu'il vient de me dire, d'un jeune couple de franco-espagnols qui termine son tour de l'Amérique du Sud en six mois : on dine tous ensemble au bar musical du coin,  bien sympa avec ses chanteurs de tubes brésiliens et percus, après avoir pris les petits chemins de traverses sabloneux et arborés mais non électrifiés ( attention à ne pas se prendre un tronc)  . 

Mais tout sera complet dans 3 jours quand les jeunes des villes de la Côte viendront passer le week-end  ici , pour le Surf ou la Bronzette . Et d'ailleurs un des matins où ils étaient tous arrivés, il a plu : alors,  dans la pièce commune de l'Auberge, un des étages actualisé de l'Enfer de Dante . Pendant qu'un massif ado s'essaye à un jeu de guitare-hard rock sur la Playstation , un autre a saisi une vraie guitare et la gratouille gentiment , un groupe s'excite sur une partie de baby-foot à quatre , le billard est pris d'assaut , et l'aubergiste tape avec son marteau pour réparer les trous de son toit  qui laisse passer l'eau . Cool ...

Le reste de l'île est beaucoup plus calme : les plages sont toujours pratiquement désertes sur des centaines de mètres , la forêt atlantique est parfois impénétrable , parfois traversée par un simple chemin  reliant deux bourgs ou un fort Portugais du 18ème bien restauré : beaucoup de balades , les paysages étant en définitive variés .

Un chouette coin à un peu à l'écart du bruit et de la civilisation .

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

benjamin 13/12/2008 10:35

Les photos sont superbes. Ca a l'air top