UNE FOIS AU SOMMET IL FAUT BIEN REDESCENDRE

Publié le par matthias

 

 

Ma boucle bouddhiste se termine en beauté par un onirique séjour dans un des monastères du Mont Koya , dans la Kansai ( Japon) , sur lequel je reviendrai dans le détail .

Après avoir emprunté les chemins des pélerins à travers les collines couvertes de cèdres centenaires , et la prise du repas végétarien du soir calée sur la journée des moines , j'ai eu un petit peu de temps pour cogiter . Conclusion : le voyage au Japon se termine , et avec lui aussi un peu du Voyage autour du Monde .

 

J'aborde très prochainement la descente, en douceur , par Dubai, dans quelques jours, puis les Seychelles en dernier stop , avant l'atterrissage hexagonal toujours prévu le samedi 16 mai : pour ceux qui voudront me taper la bise dès mon arrivée , il faudra repérer le vol British Airways, from London , n° 304 , atterrissant à CDG 2 B , à 9 H 40 .

 

Comme prévu dans mon esprit avant de partir , le Japon monte sans conteste sur la première place du plus dépaysant, honnête, agréable , exotique , extra-ordinaire, bizarre , pays que j'ai pu parcourir . Une vraie Civilisation , unique et authentique . Je ne sais encore comment raconter le principal de ce que j'ai vu , vécu, manger , sans doute sous la forme de prochains plus petits textes , tant ce pays est foisonnant en tout , pour l'occidental que je suis . En tant que touriste , je n'ai trouvé que des qualités au Japon .

 

Je savais d'avance que j'aurai de bonne disposition pour apprécier le Japon ( et en prendre un Mont Fuji de photos) , m'étant gavé – et jusqu'à très très tard … - d'une multitude de séries animées télévisuelles made in Japan , malgré les multiples obstacles parentaux que je trouvais sur mon chemin . Distillant une touche de vérité avec une certaine dose de mauvaise fois , j'affirmais alors que certains succès de mon parcours scolaire étaient liés au visionnage de ces séries .

On me dira que c'est bien superficiel comme approche. Soit . Sauf que cela semble toujours être un des grands pans de la culture japonaise actuelle , l'iconographie des messages urbains en est, par exemple, remplie, sans parler des rayons de mangas – d'où sont dérivées lesdites séries - qui remplissent à chaque fois la moitié des librairies .

Plus sérieusement, ma bible de jeunesse pour le Japon historique et les samouraïesques aventures de la prise du pouvoir par la Shogunat Tokugawa – et comme pour beaucoup d'autres lieux de civilisation traversés pendant ce Voyage – reste Chroniques de l'Humanité chez Larousse , et moins le Shogun de la télé , même si je n'ai rien a priori contre les fans de Richard Chamberlain , quoi que .

Avant le départ, et pour une approche plus générale, j'avais dévoré les Chroniques Japonaises de Nicolas Bouvier, le Pape du bon petit voyageur francophone qui se respecte .

 

A suivre : mon épique première journée à Tokyo , mes aventures Tokyoïtes et Kyotoïtes avec Loïc, les japonaises , les trucs bizarres que l'on a mangé, les vices des Japonais , les transports …

 

To be continued .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aude 15/05/2009 20:24

c'est dingue, j'ai eu la même impression...

François 06/05/2009 13:15

Attention çà dépasse ;-)