UN SAMEDI A HANGZHOU - 30/10/2010 ( UNDER CONSTRUCTION)

Publié le par matthias

Piqué au vif par les commentaires amicaux des sieurs Benoit et Benjamin, fidèles lecteurs de mon blog, je me suis dit que derrière mon goût nouveau et presque exclusif pour l'esthétisme à la Chinoise, que d'aucuns n'hésiteront pas à vite qualifier de gnan-gnan, il y avait en fait le complot réussi du Gouvernement de Pékin !

A savoir : on m'a complètement enfumé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, avec les jolis et toujours parfaits aménagements urbains chinois, la propreté impeccable des lieux et villes modernes chinoises, chaque monument chinois partout mis en valeur . Tout est bien dans le meilleur des mondes possibles.

 

Alors, j'essaye de me réveiller, je ne suis pas un numéro , ni le 1 401 234 453ème chinois sur notre planète .

 

Donc , à bas les clichés carte-postales pour un instant ( enfin dans la mesure du possible, car il reste quand même une fibre ancrée, là, et surtout car Pékin semble avoir mis - et met toujours - tout en oeuvre pour effacer dans les plus courts délais, dans l'environnement urbain et parmi les coutumes de son peuple, toutes traces d'un passé moins reluisant et conquérant), et j'ai décidé de raconter pour une fois, façon roman-photo commenté, une unique journée , celle de ce samedi 30 octobre 2010 , très typique d'ailleurs de celles qui s'alignent dans mon agenda depuis mon arrivée en Chine .

 

Je suis donc resté aux aguêts du moindre « groin caramélisé » à shooter tel un paparazzi frénétique qui tenterait de surprendre Britney passant par la porte de derrière pour sortir de ses toilettes .

 

Question crachat sur la voie publique , mon cher Benoit, ce pas que c'est rare ( loin de là , homme femme confondu), mais c'est qu'ils sont très rapides les cocos, mais pas très gros les glaviots : donc faut zoomer sec et fissa . Dur . Très sonore en tout cas : raclage minutieux et gras, assemblage , éjection bucale séche et lointaine .

Le groin , lui , ne peut plus beaucoup se déplacer au moment de la photo …plus simple .

 

Donc allons-y .

 

Enfin , non, stop !!!

 

Suspense.

 

L'article reste toujours «  under construction » pour le moment !

 

Le silicium de mon ordi a bien ronronné toute la nuit , mais moi aussi , et je n'ai pu terminé cet article à temps avant de partir gravir pour deux jours les montagnes du Huang Shan , appelées également montagnes jaunes , celles des estampes anciennes ( clichés à venir !!!)

 

Seules les photos de cette journée à Hangzhou sont en ligne . C'est déjà ça .

Mais sans les commentaires , à venir . A compter de celle du petit oiseau dit au drapeau rouge, elles suivent strictement mes pérégrinations géographiques de cette journée . Celles précédents le zoizeau illustrent la fin de journée .

 

En dessous , deux photos dédicacées à Benoit et Benjamin .

 

HANGZHOU 7897

 HANGZHOU 7905

Publié dans CHINE 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

benj 06/11/2010 08:27


Comment je dois prendre le message subliminal derriere cette fille qui chevauche tranquillement un tigre sauvage....


Benoît 03/11/2010 22:21


Voila ! excellent.
Il faudra que tu nous explique le système "sans couche, trou dans le pantalon" des bébés chinois. Ca c'est de l'écologie